Skip to content
MENU

Que fait mon magasin ?

Sur quel thème

Près de chez moi

slogan-mr

A Lamballe, Biocoop déménage dans l’ancien magasin Lidl

Repéré le 18 octobre 2019

À Lamballe, le magasin Biocoop était plutôt confidentiel. Mais depuis cette semaine, on a changé de dimension.

Le hasard met parfois un drôle de grain de sel dans nos vies. Ainsi, le magasin Biocoop a-t-il intégrer, jeudi 17 octobre 219, les locaux de l’ancien Lidl, orienté plutôt hard discount. Mais pied de nez au destin ou pas, l’avenir le dira, la Biocoop de Lamballe prend un virage important dans son histoire.

Le (tout) petit magasin de la rue Saint-Martin avait fait son temps. Voilà 20 ans, une poignée de pionniers, défenseurs de l’agriculture bio, avait construit son nid ici, en face du collège Gustave Tery. Sa montée en puissance, régulière, en a fait le lieu de rendez-vous des clients soucieux de mieux manger mais aussi, de mieux consommer.

« Il a fallu faire preuve de volonté en créant ce magasin », reconnaît Thierry Royer, actuel responsable cogérant, « c’était un peu expérimental à l’époque. »

Trouver le bon local

Mais, depuis quelque temps, l’engouement des consommateurs pour les produits bios va crescendo. Et il a fallu suivre en assurant, malgré l’étroitesse du magasin de la rue Saint-Martin, une proposition digne de ce nom pour une ville.
Thierry Royer anticipait ce déménagement depuis plusieurs années. « On a déjà connu un changement important avec la création d’un magasin à Saint-Alban en 2017. Là, on est sur le même schéma, on attendait juste de trouver le bon local. » Choisi par l’ironie du sort…

À Saint-Alban, le magasin du Poirier a fait figure de grande nouveauté dans la région lamballaise. Accessible, visible, bien achalandé, il propose des animations avec les producteurs locaux ou des associations, des dégustations etc. Reprenant ce concept de départ, les associés de Biocoop, qui fonctionne en Scop (société coopérative ouvrière de production), ont voulu aller plus loin.

Du gel douche en vrac

Dans leur nouveau et vaste local, ils ont prévu un coin enfants, une salle d’animation pour des ateliers cuisine, de naturopathie, des cours de yoga, des échanges avec la MJC, des écoles ou les clubs de sports pour créer plus de synergie avec la population. Il est vrai que la surface à disposition permet, désormais, d’offrir plus de services… et de références.

Écolo jusqu’aux vitrines

Outre les produits traditionnels, les clients vont découvrir une proposition en vrac démultipliée. Que ce soit en alimentaire mais aussi des croquettes pour chien, des produits ménagers comme la lessive et, bientôt, du shampoing et du gel douche.
Autre nouveauté, le rayon traiteur où l’on pourra trouver des plats, à base de légumes, préparés à Erquy. Des crêpes et galettes fabriquées au Val-André sont aussi présentes, quotidiennement, dans le nouveau Biocoop qui s’est, par ailleurs, doté de vitrines réfrigérantes dernière génération.
« Ce sont des vitrines fermées qui fonctionnent avec du CO2 qui limite le rejet des gaz dans l’atmosphère. Elles sont aussi moins consommatrices d’électricité. Nous sommes le deuxième magasin à nous en équiper à Lamballe. » Pour ce magasin, l’investissement global de la Scop se monte à 500 000 €.

[…]
Lire l'article en entier Source : Actu.fr Auteur : Agnès Esteves-Dasilva
Scroll To Top
Copy link
Powered by Social Snap