Durable, traçable ou certifié : Maisons du Monde fait feu de tout bois

Repéré le 02 octobre 2019

Des labels existent pour s’assurer de la traçabilité du bois. Maisons du Monde les utilise et en a développé d’autres avec l’aide d’une ONG. Un chantier de longue haleine.

Un beau cabinet en teck… oui mais certifié FSC. Forest Stewardship Council, l’un des labels incontournables pour le bois et l’ameublement, car il est censé garantir que la matière première est issue d’une forêt gérée de manière responsable. Il s’applique aux bois tropicaux, ceux européens ayant leur propre indice de traçabilité, PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières). Le cabinet Kasbah donc, en teck FSC, fait partie du meilleur de la collection Maisons du Monde 2019. Il est même en première page, à côté de l’édito de la directrice générale, Julie Walbaum. Mais il n’est pas, bien sûr, le seul produit « vert »de la gamme. La table Factory arbore, elle, le logo « bois tracé », une garantie apportée par l’enseigne elle-même. « Pour certains bois, comme le manguier, il n’y a pas de certification, explique Rémi-Pierre Lapprend, chef de projet RSE de Maisons du Monde. Nous avons développé une traçabilité pour remonter toutes les étapes de la chaîne, de la scierie au planteur. » Pour ce faire, le groupe nantais a travaillé avec une ONG, The Forest Trust, qui aide les entreprises à remonter les filières en toute transparence.

Progresser chaque année

FSC, PEFC, bois recyclé, tracé… 65 % de la collection Maisons du Monde, soit 1 750 références de meubles et d’objets déco, répond à un critère de durabilité. « C’était 56 % en 2017, note Fabienne Morgaut, directrice RSE de l’enseigne.

[…]
Lire l'article en entier Source : LSA Auteur : Magali Picard Date source : 2 octobre 2019