Electro Dépôt – En magasin, l’éclairage se fait de moins en moins énergivore

Repéré le 21 juillet 2023
000595886_896x598_c

Adoption systématique de la led et gestion automatisée des équipements d'éclairage permettent d'importantes économies d'énergie, en accord avec la réglementation.

Le contexte

  • Le décret tertiaire impose une baisse de 40 % d’ici à 2030 de la consommation énergétique des bâtiments tertiaires d’une surface supérieure ou égale à 1 000 m2, de 50 % d’ici à 2040 et de 60 % d’ici à 2050 (par rapport à 2010).
  • Le décret BACS (Building Automation & Control Systems) fixe les moyens pour atteindre les objectifs du décret tertiaire et impose de mettre en place un système d’automatisation et de contrôle des bâtiments d’ici au 1er janvier 2025.
  • Les factures énergétiques explosent, multipliées par deux à dix selon les contrats et les bâtiments.
    Déjà largement adopté, l’éclairage led permet de réduire de 60 % la consommation par rapport à une solution conventionnelle.

Enseigne d’électro domestique low cost , Electro Dépôt (114 magasins) est historiquement soucieuse de la chasse aux coûts inutiles. « Nous éclairions déjà tous nos magasins à une intensité de 500 lux alors que la moyenne dans le retail se situe plutôt entre 600 et 700 lux. Quand nous avons commencé à changer les éclairages conventionnels en led, il y a un peu plus d’un an, nous avons décidé d’aller encore plus loin en la baissant à 400 lux sans nuire pour autant au confort des clients », avance Arnaud Florent, responsable de la transition écologique des bâtiments chez Electro Dépôt.

D’ici à la fin de l’année, tous les magasins de l’enseigne en France (96), Belgique (13) et Espagne (5) seront équipés. Parallèlement, ils se sont dotés de sondes de luminosité (3 à 4 par point de vente) qui permettent de réguler la puissance de l’éclairage en fonction de l’apport ou non de lumière naturelle

[…]
Lire l'article en entier Source : LSA Auteur : François Lecocq Date source : 19 juillet 2023