Intermarché – Lutte contre le gaspillage alimentaire : et la grande distribution et la restauration collective là-dedans ?

Repéré le 30 juillet 2020

Le gaspillage alimentaire représente des chiffres considérables chaque année. De plus en plus, les enseignes de la grande distribution s’engagent pour lutter contre ce phénomène.

10 millions de tonnes d’aliments consommables : voilà le poids du gaspillage alimentaire par an en France. Face à un phénomène aussi énorme, réduire le gaspillage alimentaire chez soi demeure indispensable, mais pas suffisant. L’effort doit débuter bien en amont, au niveau de ceux qui produisent, achètent et consomment de très grandes quantités d’aliments. Parmi ceux-ci : enseignes de distribution, restaurateurs, cantines scolaires et collectivités. Que font-ils donc pour limiter la casse du gaspillage alimentaire ? Zoom sur des initiatives favorisées par une nouvelle législation, qui démontre que ce gaspillage n’est pas (plus) une fatalité.

[…]

Grande distribution : l’exemple d’Intermarché

Connu pour ses engagements pour le mieux produire et le mieux manger, Intermarché n’a pas attendu la législation pour agir, notamment avec l’initiative « Producteurs et Commerçants ». L’enseigne a multiplié les initiatives ces dernières années pour lutter contre le gaspillage alimentaire :

  • Vente de chutes de viande et de pain de la veille à bas prix pour nourrir les animaux
  • Vente de paniers de fruits et légumes «moches»
  • Prix cassés lorsque la date limite de consommation approche
  • Elargissement de la vente à la coupe et en vrac
  • Partenariats avec des spécialistes de la revalorisation des invendus (Phénix, Comerso, Zéro Gâchis)) et avec des applis anti-gaspillage (Too Good To Go, The Food Life)
  • Dons aux banques alimentaires
[…]
Lire l'article en entier Source : Capital Date source : 29 juillet 2020