Yvelines. La ferme urbaine de Nature & Découvertes à Versailles : un lieu ouvert sur la ville et ses acteurs

Repéré le 07 septembre 2020
Velines. La ferme urbaine de Nature & Découvertes à Versailles : un lieu ouvert sur la ville et ses acteurs

Dans le cadre de l'aménagement du pôle des Chantiers à Versailles (Yvelines), Nature & Découvertes a créé une ferme urbaine, imaginée par Gilles Degroote.

« Toucher la terre, se reconnecter à la nature. » C’est avec cette envie que Gilles Degroote a quitté son poste de directeur associé dans une entreprise de conseil en développement durable. Aujourd’hui, c’est lui qui gère la ferme urbaine de Nature & Découvertes, installée sur ce qui était l’étang Long dans le quartier des Chantiers à Versailles (Yvelines). Un projet qui a débuté en 2018 et qui, en cet été 2020, voit son aboutissement, notamment avec l’installation de la serre, dernière pierre à l’édifice de ce lieu peu commun.

« Créer une oasis »

François de Mazières, devenu maire de Versailles en 2002, avait en effet revu le projet d’aménagement du quartier de son prédécesseur et fait venir l’entreprise Nature & Découvertes qui y a construit et installé son siège, avec l’aide de l’architecte Patrick Bouchain.

« François Lemarchand (fondateur de Nature & Découvertes, NDLR.), m’a confié la mission d’aménager ce qui était une friche, se souvient Gilles Degroote. C’était une page blanche, il fallait créer une oasis. »

De par sa formation, Gilles Degroote avait une idée très précise de ce qu’il souhaitait faire sur ce site appartenant au Domaine national de Versailles.

« J’ai travaillé 12 ans dans le conseil. Je souhaitais vivre de nouvelles aventures et m’ancrer sur mon territoire. Mes parents se sont installés rue des Chantiers lorsque j’avais 4 ans. »

Formé au maraîchage bio, Gilles Degroote a aussi effectué plusieurs stages dont l’un dans la ferme du Bec Hellouin, un modèle en termes de permaculture. Son projet : créer une ferme en permaculture en milieu urbain. C’est ce qu’il va faire sur le site des Étangs Gobert, aidé par le paysagiste Rémi Algis et le pépiniériste Patrick Nicolas. La ferme dispose de 3 000 m2 dont un tiers est cultivé. Tomates, poivrons, concombres mais aussi arbres fruitiers cohabitent avec fleurs et plantes aromatiques.

[…]
Lire l'article en entier Source : Actu.fr Auteur : Florie Cedolin Date source : 28 août 2020