Skip to content
MENU

Que fait mon magasin ?

Sur quel thème

Près de chez moi

slogan-mr

Weldom – Les abeilles de Beecity butinent en entreprises

Repéré le 21 octobre 2019

Avec ses ruches, ce prestataire propose un outil original qui serait à la fois capable de fédérer les salariés et de doper la biodiversité des sites industriels. Dans l’Oise, 15 sociétés ont adopté la formule. Reportage chez Weldom, à Breuil-le-Sec.

« Avec les tilleuls en fleurs, il y a eu une grosse miellée et on s’est rattrapé. »
Échanges buccoliques dans l’enceinte de Weldom, l’enseigne de jardinage et bricolage, implantée sur la zone d’activités de Breuil-le-Sec (Oise). Quand à la pause déjeuner, d’autres discutent de la dernière info qui buzze autour de la machine à café, ces collaborateurs s’inquiètent des conséquences de la météo sur la récolte de miel.

Et pour cause : l’entreprise a installé trois ruches à quelques mètres de l’entrée, en plein site Seveso. Des abeilles mises en location par Beecity. Cette société, créée dans le Nord par Sylvain Breuvart il y a 7 ans, propose en effet un contrat original aux boîtes : un élevage à demeure et les interventions d’un expert.

Dans l’Oise, le berger de mouches à miel, c’est Charles Paulin, 32 ans. Voici deux ans, il a abandonné siphons obstrués et robinets qui fuient pour veiller sur la bonne santé des ruches implantées dans quinze sites industriels et mener des ateliers découverte avec les salariés. « J’ai été plombier, 9 ans comme artisan. J’avais envie de me rendre plus utile aux gens et à la nature », confie-t-il.

Apiculteur amateur durant des années, il renonce pourtant à essayer de vivre des seules récoltes. « Ce métier ne se résume pas à donner un coup de fumée dans une boîte en bois. Il peut être comparé à un éleveur de moutons. Avec de nombreux aléas et une production qui fluctue du simple au double. »

« Restituer des haies champêtres et des prairies fleuries »

Avec Beecity, il trouve une mission sur mesure. Celle de sensibiliser tout un chacun à la biodiversité, à la nécessité de la sauvegarder.

[…]
Lire l'article en entier Source : Courrier Picard Date source : 18 octobre 2019
Scroll To Top
Copy link
Powered by Social Snap